Épuisement professionnel – burnt out

EPUISEMENT PROFESSIONNEL ? COMMENT RETROUVER LE CARBURANT DE LA VIE.

Romain, 40 ans, une première expérience professionnelle, en tant que stagiaire, à la sortie de son école de commerce, et hop, embauché dans la continuité. Pas à pas, année après année, il relève les défis, atteint ses objectifs, les dépasse, gravit les échelons et se positionne dans une multinationale, pour passer à une autre avec des gestions de budgets encore plus importants. Paul est le candidat idéal des chasseurs de tête : des compétences, des succès, la pêche à tout moment, celui à qui rien ne fait peur, le winner !  Toujours connecté, même pendant les fêtes de famille. Son job c’est sa vie, sa dope, il ne compte plus les heures. Il démarre le matin très tôt quant tout le monde est couché en faisant ses 5 km de jogging, quotidiens, car « le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt ». A son retour à la maison, deux phrases, entre deux gorgées d’un café serré, à sa femme et ses enfants et hop en voiture pour retrouver son adrénaline quotidienne. Depuis quelques temps, des migraines, des douleurs aux cervicales, un besoin de vitamines, un isolement de plus en plus fréquent toujours en compagnie de son smartphone, pour ne pas râter une info. Ses amis, sa famille ne le reconnaissent plus, Paul maigrit, il n’est plus que l’ombre de lui même…. on a beau lui conseiller de ralentir, non il va bien. Et puis ce fameux matin, le réveil sonne, son esprit lui indique clairement de se lever et son corps ne peut pas, plus, il l’abandonne… abattu en plein vol…. burn-out.

Léa, est une élève brillante, passe son BAC et obtient une mention très bien. Une première année de médecine où le stress la gagne : beaucoup de connaissances à assimiler, des cours à potasser, plus le temps pour les loisirs, sa famille qui ne comprend pas son surinvestissement car elle a beaucoup changé Léa : avant elle étudiait peu, obtenait de bons résultats et s’adonnait à ses loisirs, ses amis. Léa lutte intérieurement contre la pression pour passer en 2ème année. A peu de points, elle échoue. Difficile à digérer ! Léa se motive pendant les vacances et repars pour une 1ère année. Elle se met un peu plus la pression, potasse du matin au soir, elle se sent stressée, a du mal à trouver le sommeil, Léa a l’impression que son entourage ne la comprend pas. Sautes d’humeur, maux de ventre, crises d’angoisse, attaques de panique, épuisement…

Du point de vue de son employeur, Anthony est le technicien idéal, toujours présent, perfectionniste, il évite les conflits… Et Anthony, lui, il vit les choses différemment : il ne se sent pas reconnu, les efforts qu’il déploie engendre une anxiété de prestation, il ne sait pas dire non et accepte tous les dossiers alors qu’il est déjà overbooké, sa volonté de si bien faire le conduit à accumuler du retard, ce n’est jamais bien à ses yeux… et son supérieur qui lui met la pression sans cesse. Anthony pour masquer son malaise se dope avec des produits achetés sur Internet et le mal le ronge de l’intérieur…dépression, surmenage… et son entourage a de plus en plus de difficulté à communiquer sur d’autres sujets que le travail et sur tout…

Un jeune sur 10 est déjà vidé par le travail ! Depuis le début des années 1990, la fréquence des problèmes de santé psychologique au travail augmente de façon alarmante. Ils incluent l’épuisement professionnel, la dépression, le stress post-traumatique, les troubles anxieux. Le syndrome de l’épuisement professionnel se caractérise par«un ensemble de symptômes». Parmi ceux-ci, une exténuation générale, physique, psychique et émotionnelle due au trop-plein de travail ou à d’autres facteurs professionnels.

Cheminer pas à pas pour éviter de cacher un défaut, une faiblesse, de céder à des demandes excessives, aux pressions – de peur du conflit ou d’une autre réaction jugée effrayante ou très pénible. Renaître de ses cendres, en partant d’un point de départ qui est ce que nous sommes actuellement. Le refus d’une partie de ce que nous sommes, peut être quelque chose qui nous déplaît et que nous préférons ne pas voir, entrave la possibilité d’une transformation. Changer sa relation à soi, pour changer sa relation avec le monde qui nous entoure.


Sur quels autres sujets professionnels l’hypnose peut m’aider ?

  1. Résoudre un conflit avec un collègue ou un supérieur hiérarchique.
  2. Je souhaite me reconvertir, comment trouver ma voie ?
  3. Prendre la parole en public, trouver les clés.
  4. Vaincre ma timidité.
  5. Je crée mon entreprise, comment être créatif et serein ?

Combien de séances estimées ?

Toute personne est unique. L’important est le sentiment que « trop c’est trop », « que ce n’est plus possible » et à chacun son rythme.

Quel est le prix d’une séance ?

70 euros TTC / Heure. Après chaque séance, un enregistrement audio personnalisé vous est proposé. Il sert de guide lors des séances de travail personnel et permet à tout moment de pratiquer entre les séances.

  • Choisir le bon praticien
  • Aider un proche à se soigner
  • L'hypnose pour améliorer son quotidien
  • Faire face à sa peur
  • Le sommeil des enfants
  • Qu'est ce que l'hypnose ericksonienne ?
ME CONTACTER Nathalie Delhom Hypnose et thérapies brèves
N'hésitez pas à laisser votre message, je vous répondrai dans les meilleurs délais. Vous pouvez également prendre directement rendez-vous en ligne. A très bientôt. Nathalie.