ET SI J’ÉTAIS PLUS SEREIN ?

Mes yeux s’ouvrent petit à petit au contact de la lumière de simulation de lever du soleil de mon réveil. Je goutte au fond de mon lit, à cette sensation de plaisir, de rêve éveillé, à l’idée de m’envoler dans quelques heures vers une destination, encore inconnue et découvrir une autre culture. Eh oui, aujourd’hui, je suis en vacances ! Et je tiens à laisser derrière moi pendant quelques jours mes soucis du quotidien, ce stress qui m’envahit. A profiter un maximum de ce temps qui m’est imparti !

Et puis, la radio se met en route, avec l’annonce des dernières nouvelles du jour :  » l’humanité a épuisé les ressources annuelles de la terre », Ah « après 20 ans d’existence, l’organisation terroriste Al Qaïda est toujours présente », Oh « que pèse Bruxelles face à l’impérialisme américain, suite aux sanctions en Iran »…Oups….Non, je ne veux pas céder au pessimisme ambiant et je me lève. Ah, j’ai oublié de vous dire, je suis de tempérament plutôt anxieux : sitôt levée, je suis confrontée à des interrogations quotidiennes, mon cerveau me pose sans cesse des questions sur le futur et les dangers qui pourraient jalonner mon chemin.  De la météo du lendemain, au timing qui va ou ne pas être respecté, en passant par la peur de ne pas pouvoir atteindre un objectif, de l’éventuelle future réaction de mon entourage à un comportement de ma part, surtout si je dis non…Bref, un casse tête chinois, l’impression parfois de m’agiter comme une poule sans tête. Et mon entourage, me rassure mais je continue de percevoir le danger…mon mari, mes enfants, parfois ne me comprennent plus, claquements de porte, cris, incompréhension, surtout quand j’adopte une attitude démesurée dès qu’un bobo apparaît. Et des heures à n’en plus finir au travail, par peur de ne pas y arriver.

Mais aujourd’hui, ce sont les vacances, le jour J est enfin arrivé, je largue tous mes maux et toi, mon cerveau, arrête de me parasiter. Youpi, tralala….Petit déjeuner, douches pour tous et nous voilà partis. Transport pour arriver à l’aéroport et je ne peux pas m’empêcher de regarder ma montre toutes les 2 mn; surtout ne pas râter notre avion ! Arrivée à l’aéroport : enregistrement des bagages et puis passage de la zone de sécurité et là ouverture des sacs, dépôt dans une barquette de tout ce qui est métallique, et une alarme qui retentit pour me demander de repasser sous le détecteur une fois mes chaussures enlevées.

Dans l’avion, les consignes de sécurité : « en cas de perturbation, gardez votre ceinture de sécurité »,  » en cas de dépressurisation, des masques à oxygène tombent automatiquement, tirer sur le masque pour libérer l’oxygène, le placer sur son visage en l’ajustant, aider les autres passagers… ». Déjà, que je ne suis pas très à l’aise ! Je commence à ressentir des maux de ventre, comme tous les jours ces derniers temps. Après plusieurs examens, chez plusieurs spécialistes le diagnostique est tombé : syndrome de l’intestin irritable !!!

Je me souviens de ce jour où le médecin m’a annoncé le diagnostique. « Rien de grave Madame, vous êtes trop anxieuse, stressée, et qui dit côlon irritable dit colères ou sentiments négatifs, contenus et réprimés. Avec l’arrivée des progrès technologiques, nous voyageons de plus en plus loin, de plus en plus vite et nous avons accès à des informations en temps réels, à toute heure…. nous nous décentrons… dans un environnement anxiogène et insécure – mouvements de populations suite à des guerres, attentats – et pour peu que l’on soit né dans les années 80, la peur du Sida, du chômage, le futur fait peur… A ce contexte, s’ajoute un trait de caractère, des croyances familiales, éventuellement dans un environnement éducationnel qui prônait la prudence où vous refouliez des émotions pour ne pas créer de problèmes, de là à trouver sa place… ». Gloups, et je me suis souvenue du titre de cette émission diffusée sur Arte « le ventre, notre 2ème cerveau ».

L’hypnose a démontré (données Inserm) sa capacité à moduler la réponse immunitaire et les phénomènes inflammatoires. Ainsi l’hypnose, peut influencer de nombreux facteurs comme l’état psychologique, la physiologie intestinale, la fonction immunitaire, l’inflammation et la perception de la douleur impliqués dans le Syndrome de l’Intestin Irritable.  Mieux se comprendre par le langage de l’intestin et dialoguer avec lui en hypnose.


Combien de séances estimées ?

Toute personne est unique. L’important est le sentiment que « trop c’est trop », « que ce n’est plus possible » et à chacun son rythme.

Quel est le prix d’une séance ?

70 euros TTC / Heure. Après chaque séance, un enregistrement audio personnalisé vous est proposé. Il sert de guide lors des séances de travail personnel et permet à tout moment de pratiquer entre les séances.

  • Choisir le bon praticien
  • Aider un proche à se soigner
  • L'hypnose pour améliorer son quotidien
  • Faire face à sa peur
  • Le sommeil des enfants
  • Qu'est ce que l'hypnose ericksonienne ?
ME CONTACTER Nathalie Delhom Hypnose et thérapies brèves
N'hésitez pas à laisser votre message, je vous répondrai dans les meilleurs délais. Vous pouvez également prendre directement rendez-vous en ligne. A très bientôt. Nathalie.