Soigner le vaginisme

LES SOUFFRANCES DU VAGINISME


ou comment passer de la paralysie, à l’impulsion des courbes du plaisir…

Marie-France vient de fêter ses 40 ans. Un tournant, un virage, vers une autre route qu’elle souhaite plus épanouissante ! Non pas professionnellement, car là tout ronronne après des années de dur labeur. Son rôle de maman  devient moins présent avec ses enfants qui sont devenus autonomes. Marie-France a aussi appris ses dernières années à se connecter à ses besoins, à oser car toute son éducation tournait autour de l’injonction :  « You have to be a good girl » ! Cette prescription a laissé des traces ! Le grand tourbillon, le vrai c’est dans la sexualité. Celle-ci  tourne au cauchemar : un divorce et des relations amoureuses qui se terminent en queue de poisson avec des amoureux tendres, attentionnés mais qui finissent par jeter l’éponge pour diverses raisons.

Elle a mal Marie-France, souffre dans son corps et dans sa tête, de toutes ces cicatrices qui restent à vifs, de tous ces échecs. Elle a envie de jouir de la vie et se rend compte qu’elle subit « la tyrannie du plaisir » qui est l’injonction de la société à jouir toujours plus. Et oui, la société actuelle valorise l’épanouissement sexuel, l’accès au plaisir et à l’orgasme jusqu’à le rendre même indispensable pour être en bonne santé. Bien sûr, la perception des rapports sexuels reste différente entre un homme et une femme même si les rapports homme femme évolue.

Jouir, connaître un orgasme ou des orgasmes, « bouillonner d’ardeur » comme le caractérisait les Grecs, se sentir vibrée, s’abandonner, s’extasier, ressentir un plaisir intense…Marie-France en rêve et  comment faire quand votre corps a mal ? Elle a lu des revues, des livres spécialisés, consulté, et toujours ces spasmes musculaires qui l’amènent dans une impasse et l’empêchent d’être à l’écoute de ses sensations et la coupent de sa relation avec son partenaire. A force de consulter, cela a empoisonné sa vie sentimentale.

Marie-France a bien repéré le cercle vicieux qui se répète et s’enclenche tel un automate : l’anticipation de la peur de la douleur pelvienne ou vulvo vaginale à l’approche de la pénétration qui déclenche des tensions ou contractions des muscles du plancher pelvien et qui empêche toute pénétration ou tentative part le pénis ou un doigt. Marie-France a repéré des facteurs aggravants : un examen médical douloureux et invasif lors de sa première grossesse, redoublé par des pensées négatives liées au sexe, atténuées ces dernières années grâce à un travail thérapeutique. Pourtant, c’est comme si son cerveau et son corps ne réagissait qu’à des stimuli négatifs.

Le vaginisme représente 25 % des « dysfonctions » sexuelles féminines mais cela n’est pas une fatalité. Seules 20% des femmes consultent et la première consultation est souvent tardive ! Les causes sont variables.

Après avoir exclu toute anomalie physique ou maladie infectieuse suite à un examen gynécologique, l’hypnose permet la relaxation, en particulier des muscles périnéaux. A ceci, s’ajoute une compréhension de l’acte sexuel comme une complémentarité et non comme une fusion où l’un et l’autre se perdent en s’interpénétrant. Les exercices, nombreux, sont adaptés à chaque femme, de leurs liens et rituels. Le nombre de séances d’hypnose pour traiter le vaginisme et leurs résultats varient selon l’intensité initiale de la phobie. La participation du partenaire peut être un élément déterminant dans le succès de la thérapie.

Combien de séances estimées ?

Toute personne est unique. L’important est le sentiment que « trop c’est trop », « que ce n’est plus possible » et à chacun son rythme.

Quel est le prix d’une séance ?

70 euros TTC / Heure. Après chaque séance, un enregistrement audio personnalisé vous est proposé.Il sert de guide lors des séances de travail personnel et permet à tout moment de continuer à pratiquer entre les séances.

  • Choisir le bon praticien
  • Aider un proche à se soigner
  • L'hypnose pour améliorer son quotidien
  • Faire face à sa peur
  • Le sommeil des enfants
  • Qu'est ce que l'hypnose ericksonienne ?
ME CONTACTER Nathalie Delhom Hypnose et thérapies brèves
N'hésitez pas à laisser votre message, je vous répondrai dans les meilleurs délais. Vous pouvez également prendre directement rendez-vous en ligne. A très bientôt. Nathalie.