Performances sportives

RESTER AU TOP NIVEAU …

Julia Pereira de Sousa, jeune française snowboardeuse de 16 ans, déclarait lors de sa victoire au JO de Pyeongchang (Corée du Sud) : « Le premier souvenir qui me revient c’est à l’arrivée, où je tombe en larmes, je ne fais que pleurer, parce que c’est beaucoup de travail, c’est beaucoup de choses mises de côté pour une seule chose ».

Rafaël Nadal, 11 titres à Roland Garros, dont le dernier en 2018. Et pourtant de 2014 à 2016, saisons écourtées, blessures et en 2017, il revient sur les cours encore plus fort.

Tout sportif professionnel, semi-professionnel ou amateur confirmé, a connu un passage à vide. Les raisons sont multiples telles que l’adaptation permanente, le passage à une catégorie d’âge supérieure, des entraînements trop poussés pour faire face aux situations extrêmes, de nouvelles obligations familiales, les pressions régulières, des concessions dans la vie personnelle, des doutes suite à une contre performance, l’inadaptation au succès, la douleur, le bun-out parfois…

La quête de la performance peu devenir obsessionnelle, invalidante, paralysante, source de malaise. La conscience sélectionne l’information selon son but. Et pour atteindre son but, nous faisons des plans : si A alors B, si B alors C et si C alors j’atteins D, ce qui est mon but. Mais où est le fonctionnement global, systémique du corps humain, aux relations, aux interdépendances entre les organes, aux équilibres mettant en jeu les différents sous-systèmes qui nous constituent et ceux avec lesquels j’interagis ?

Lorsque les difficultés surgissent dans la poursuite de nos buts conscients, nous avons recours à des tentatives de solutions pour les éliminer. Tentatives de solutions qui s’avèrent inefficaces. Ainsi, je peux m’efforcer de ne pas être stressé, de ne pas avoir peur, de ne pas être en colère, ne pas céder à mes doutes…. sans voir qu’ainsi je m’enferme dans un dualisme sans issue. Car, je pourrais me demander dans ce cas de figure quelle est cette part de moi-même qui dit à l’autre de ne pas éprouver de peur et quelle est cette part de moi qui est censée se conformer à cet excellent conseil.

Accepter, dans un premier temps, permet la restauration des régulations naturelles et la disparition des émotions négatives. L’apprentissage est toujours une période de malaise : apprendre quelque chose, nous amène toujours vers un moment où on ne sait pas faire : l’escrimeur ne manie pas le fleuret uniquement pour triompher de son adversaire, le danseur ne danse pas uniquement pour exécuter certains mouvements avec son corps… il cherche quelque chose de plus, tout comme l’archer qui n’a plus conscience de lui-même comme un être occupé à atteindre le centre de sa cible. Ce qui se produit, est que le tir est déclenché par l’ensemble du système – archer, arc, corde, flèche, cible – au moment précis ou la tension présente dans l’ensemble du système atteint le seuil critique.

Comme le dit le maître zen « l’art véritable est sans but, sans intention. Plus vous vous obstinez à persévérer à vouloir apprendre à lâcher la flèche en vue d’atteindre un objectif moins vous réussirez et plus le but s’éloignera de vous ». Atteindre ce niveau d’apprentissage, comme un accroissement de la redondance entre soi et son environnement. Un cheminement pas à pas en autohypnose, pour revoir ses positions, se reconnecter à ses ressources, analyser ses besoins, apprendre le dosage et renforcer sa détermination.


Sur quels sujets l’hypnose peut m’aider à traiter en tant que sportif ?

  1. Déceler les blocages.
  2. Travailler la concentration.
  3. Optimiser les performances.
  4. Travailler son intuition.
  5. Vaincre ses peurs, son stress et son anxiété.
  6. Préparer une compétition sportive.

Combien de séances estimées ?

Toute personne est unique. L’important est le sentiment que « trop c’est trop », « que ce n’est plus possible » et à chacun son rythme.

Quel est le prix d’une séance ?

70 euros TTC / Heure. Après chaque séance, un enregistrement audio personnalisé vous est proposé. Il sert de guide lors des séances de travail personnel et permet à tout moment de pratiquer entre les séances.

  • Choisir le bon praticien
  • Aider un proche à se soigner
  • L'hypnose pour améliorer son quotidien
  • Faire face à sa peur
  • Le sommeil des enfants
  • Qu'est ce que l'hypnose ericksonienne ?
ME CONTACTER Nathalie Delhom Hypnose et thérapies brèves
N'hésitez pas à laisser votre message, je vous répondrai dans les meilleurs délais. Vous pouvez également prendre directement rendez-vous en ligne. A très bientôt. Nathalie.